Culture

Cligman, Grand Théâtre, Plessis, CCNT... L'inventaire culturel de Christine Beuzelin

L'adjointe à la culture de Tours a notamment tenu à donner sa vérité sur la donation Cligman

Ce mercredi 04 octobre, Christine Beuzelin, adjointe à la culture à la mairie de Tours tenait une conférence de presse de rentrée. L'occasion de revenir sur quelques projets et dossiers passés ou à venir.

Une attention au jeune public

Premier élément mis en avant par Christine Beuzelin : l’accentuation d'une politique culturelle envers le jeune public. Concrètement, outre les saisons culturelles spécifiques déjà mises en place, la ville a travaillé sur un magazine trimestriel « Les Petits Curieux », destiné aux enfants et qui sera distribué à 10 000 exemplaires, dont « 8 000 dans les écoles ».

L'Espace Jacques Villeret aux Fontaines est également tourné vers le jeune public a poursuivi l'élue, avec 41 représentations jeune public, contre l'an passé, soit 71% des spectacles (contre 61 auparavant).

Le soutien à la création et l'emploi artistique

« Le label Rayons Frais fonctionne bien » note Christine Beuzelin qui évoque également le GIC (Groupement d’intérêt culturel) qui permet de financer des activités artistiques dans les bars ou restaurants. « La mairie soutient à hauteur de 12 000 euros le GIC . Pour l'instant 14 établissements y sont inscrits ce qui représente 89 cachets cette année pour 22 dates programmées ». Plutôt un succès à écouter l'élue qui regrette néanmoins qu'il n'y ait pas plus de formes de lectures ou de petites formes théâtrales qui entrent dans le dispositif.

Donation Cligman

Sans entrer dans le détail, ni le secret des coulisses, l'adjointe à la culture a tenu à apporter sa version des faits au feuilleton à rebondissements de la donation Cligman. Annoncée dorénavant à Fontevraud (Maine-et-Loire), la collection d'art du riche industriel et de son épouse, l'artiste Martine Martine, a agité pendant la première moitié de l'année l'actualité tourangelle. Un temps envisagé au Musée des Beaux-Arts, puis au château de Tours, l'affaire avait finalement périclité face à la volonté de Léon Cligman de récupérer pour sa donation l'intégralité du château de Tours. Accusée par certains de n'avoir pas voulu de cette donation, Christine Beuzelin a tenu a livré sa vérité.

« J'étais pour la donation au Musée des Beaux-Arts, parce que je trouvais que c'était une formidable opportunité pour l'évolution et l'agrandissement du musée. J'avais même proposé de faire une extension sur la cour nord ce qui aurait pu se faire si Monsieur Cligman était vraiment plus philanthropique que mégalo. La vérité est qu'il voulait voir son nom sur un fronton. Nous ne pouvions accepter le fait qu'il veuille récupérer tout le château de Tours derrière. » Une réponse aux accusations de Léon Cligman qui n'avait pas mâché ses mots envers la mairie de Tours, lors de l'annonce de la venue sa collection à Fontevraud.

Sur le feuilleton Cligman relire nos articles précédents sur le sujet.

Grand Théâtre

« C'est une satisfaction de voir que Benjamin Pionnier a été reconduit à la tête du Grand Théâtre. Il mène un travail intéressant sur la transversalité en collaborant notamment avec Thomas Lebrun ou Jacques Vincey » s'est exclamée Christine Beuzelin. Et l'élue de rappeler également l'ouverture de la salle Jean Vilat qui permet de nouvelles résidences.

Le chiffre : En 2017, le Grand Théâtre aura connu pour l'ensemble de l'année 90 levers de rideaux.

Les musées

Du côté des musées, Christine Beuzelin souligne le maintien du musée du Compagnonnage a un niveau d'entrées correct malgré le désagrément des travaux du haut de la rue Nationale.

Pour le Musée des Beaux-Arts, l'ouverture de nouvelles réserves permet l'ouverture de nouvelles salles. Une jusqu'à présent, trois l'an prochain. Quant à la salle des Etats-Généraux celle-ci devrait également être rouverte au public à moyen-terme. En terme d'expositions, la prochaine sur Jospeh Benoît Suvée sera inaugurée le 20 octobre. Celle-ci contiendra une centaine d'oeuvres de cet artiste majeurs de la fin du XVIIIe et début du XIXe s qui fut le premier directeur de la Villa Médicis.

Bibliothèques

En décembre, la médiathèque François Mitterand fêtera ses 10 ans. Un anniversaire sous 3 jours (du 7 au 9 décembre) qui prendra la forme d'une exposition photos nommée « Tu t'es vu quans t'as lu », mais aussi une captation vidéo avec les habitants du quartiers et les usagers.

Du côté de la bibliothèque centrale, la nouveauté de la rentrée est l'ouverture d'un dimanche par mois. Le premier lors des journées du Patrimoine a attiré 700 personnes et une 50aine de nouveaux inscrits. A noter qu'à l'inverse, la bibliothèque centrale est désormais fermée les jeudi après-midi et vendredi matin.

CCNT

Le CCNT (Centre Chorégraphique National de Tours) déménagera à l'horizon 2020 dans le nouveau quartier des casernes, dans un lieu spécialement conçu pour lui. Pour l'heure, la ville avance sur ce dossier avec le lancement du concours de la maîtrise d'oeuvres qui a réuni 103 dossiers de candidatures et dont le lauréat sera prochainement connu a assuré l'élue.

Plessis

La ville a renouvelé la convention qui la lie à la Compagnie Cano-Lopez pour un an supplémentaire. Et si l'élue annonce que la Ville souhaite toujours vendre le lieu, le PLU de la commune de La Riche contraint le futur acquéreur de garder sa fonction culturelle et patrimoniale.

Du côté du Plessis, José-Manuel Cano Lopez porte le projet de labellisation du lieu en Centre Culturel de Rencontres. Une démarche soutenue par la ville a annoncé Christine Beuzelin qui voit une logique à ce que Le Plessis passe dans le giron métropolitain avec ce projet.

A ce sujet lire également sur 37 degrés : "Le Plessis continue de jouer l'ouverture"