Centre-Val de Loire

Les bébés pandas de Beauval sont nés, un seul a survécu

Le zoo du Loir-et-Cher oscille donc entre joie et tristesse.

L'heureux événement a eu lieu en fin de soirée vendredi : à 22h18 et 22h32, Huan Huan, la femelle panda du Zoo de Beauval prêtée à la France par la Chine, a mis au monde les deux petits qu'elle portait dans son ventre. Après l'échec d'une insémination artificielle l'an dernier, celle de cette année a donc réussi même si le couple de pandas du parc du Loir-et-Cher ne s'est pas accouplé naturellement.

La nuit a été longue et difficile pour les vétérinaires de Beauval et les soigneuses chinoises spécialement venues dans la région pour superviser les opérations. Très vite, il a été constaté que l'un des deux petits, celui qui a vu le jour en premier, était très faible. Huan Huan l'a volontairement délaissé pour s'occuper pleinement du second bébé, "plus vigoureux" racontent les équipes du zoo. Il s'agit d'un mâle de seulement 142 grammes.

Le panda le plus fragile a été placé en couveuse, "tout a été fait pour le réchauffer et le stimuler mais il n'a pas été possible de le sauver" indique encore Beauval, "triste" de constater son décès (mais dans la nature, ce type de scénario est assez fréquent quand une maman panda met deux bébés au monde).

Ce bébé panda, comme ses parents, reste propriété de la Chine. C'est Brigitte Macron, femme du chef de l'Etat, qui devrait choisir son nom en commun avec l'épouse du président chinois, comme le veut la tradition.