Bon à savoir...

Cartes d’identité en Indre-et-Loire : à partir de jeudi, tout change

Seules 19 mairies pourront désormais en délivrer, pour des raisons de sécurité notamment.

Si vous comptiez faire refaire votre carte d’identité à Monts, Neuvy-le-Roi ou Nazelles-Négron : oubliez. A partir de ce jeudi 2 mars, il n’y aura plus que 19 mairies tourangelles qui accepteront les dépôts de dossiers de cartes d’identité. Un changement de taille mais qui, promis juré dit la préfecture de Tours, ne va pas rallonger les délais pour obtenir son document. Tout est une question de modification des habitudes…

On va essayer de vous expliquer ça le plus simplement possible : aujourd’hui, les 273 communes d’Indre-et-Loire réceptionnent les dossiers remplis, prennent vos empreintes, et envoient le tout à la préfecture de Tours où 4 agents s’occupent de vérifier les informations. Si tout est bon, ils lancent la demande de fabrication et quelques jours plus tard la carte d’identité arrive en mairie.

Désormais, c’est à Bourges que les contrôles des dossiers se feront, et ce pour l’ensemble de la région Centre-Val de Loire. Des renforts de personnels y ont été prévus pour traiter tout cela. En parallèle, un nouveau dispositif numérique de prélèvement des empreintes digitales est également mis en place. Et comme il est plus coûteux que le précédent, on ne peut pas en avoir un par commune. Il s’agit en fait de petites mallettes avec un système informatique qui garantissent une meilleure sécurité.

Donc, à partir de maintenant, si vous avez besoin d’une carte d’identité, voici comment ça se passe : l’idéal, c’est de faire une pré-demande en ligne sur son ordinateur voire son smartphone (http://predemande-cni.ants.gouv.fr). Vous pouvez tout faire, même envoyer la photo (attention : une photo d’identité sans sourire, sans lunettes…). Une fois cette étape franchie, vous emmenez votre dossier dans une des mairies qui a la fameuse mallette (la plus proche de votre lieu de résidence, ou celle qui vous convient. Ca peut être dans un autre département, et même à Orléans, Paris ou Nice si ça vous arrange. Sur ce point, il n’y a aucune restriction, simplement que vous devrez sûrement prendre un rendez-vous).

Ensuite, les agents administratifs vérifient le dossier, prennent vos empreintes et envoient tout ça à Bourges. Quelques jours plus tard, la carte d’identité arrivera dans la mairie où vous avez fait votre démarche (d’où l’intérêt de bien la choisir).

Ce nouveau mode de fonctionnement soulève plusieurs questions et inquiétudes. Depuis quelques jours, les services de la préfecture d’Indre-et-Loire gèrent ainsi un afflux de demandes de cartes d’identité inhabituel : 2 300 dossiers en 15 jours, deux fois plus que d’habitude, et même près de 450 en ce début de semaine : « on est obligé de faire travailler les agents le samedi pour gérer le stock » nous explique-t-on. En fait, beaucoup de personnes craignent que la nouvelle chaîne administrative rallonge les délais, « mais en fait c’est en surchargeant la préfecture aujourd’hui qu’ils font augmenter le temps de gestion de leur dossier. » Mieux vaudrait donc attendre le 2 mars, donc.

Il faut savoir qu’en Indre-et-Loire, département de 600 000 habitants, 34 000 demandes de cartes d’identité sont faites chaque année, soit environ 650 chaque semaine. La plupart se font évidemment à Tours. D’ailleurs la ville est équipée de dix machines pour prendre les empreintes (il y en a au total 30 pour les 19 communes du département). Ces 19 communes (carte ci-dessous), ce sont les mêmes que celles équipées pour l’émission des passeports : Tours, Joué-lès-Tours, Chambray-lès-Tours, Fondettes, St-Cyr-sur-Loire, St Avertin, La Riche, Amboise, Bléré, Bourgueil, Château-Renault, Loches, Monlouis-sur-Loire, Richelieu, Chinon, Langeais, Montbazon, Preuilly-sur-Claise, Ste-Maure-de-Touraine. Mais, si c’est plus près ou plus pratique, vous pouvez aussi aller à St-Aignan-sur-Cher (41), Château-du-Loir (72), Noyant (49) ou Dangé-St-Romain (86).

Si la demande de carte d’identité est pré-remplie en ligne, il faudra compter tout juste dix minutes en mairie jusqu’à 30 dans le cas contraire. Ce lundi, le président des maires d’Indre-et-Loire Pierre Louault (élu à Chédigny et qui regrette une mise en place trop précipitée de cette réforme), a proposé que les mairies rurales continuent à accompagner les habitants pour faire leurs démarches en amont, notamment les plus âgés. Une mallette mobile, disponible en préfecture, pourra également être dépêchée selon les besoins dans des territoires du département non équipés.

A noter qu’un audit sera mené pour voir comment fonctionne le dispositif sur le terrain, afin (peut-être) de l’enrichir dans l’avenir. Aujourd’hui, il faut en général compter 4-5 jours pour obtenir son document, jusqu’à 15 jours en période d’affluence (souvent avant l’été). Rappelons que la carte d’identité est désormais valable pendant 15 ans. Enfin, un dispositif similaire doit être mis en place le 1er novembre pour les permis de conduire. Cette fois, c’est à Tours que sera basé le centre régional de traitement des dossiers, sans doute avec une quarantaine de fonctionnaires.

Olivier COLLET