Autour de Tours

Ils veulent désenclaver leurs villages

Le Collectif Citoyen reste mobilisé pour réclamer un échangeur autoroutier

Six mois après avoir réactivé une pétition, le Collectif Citoyen des Vallées du Lathan et de la Roumer reste mobilisé et interpelle l'Etat.

Depuis plusieurs années, les riverains de plusieurs communes du Lathan espèrent un nouvel échangeur sur l’A85, l’autoroute qui relie Tours à Angers et Nantes. L’idée serait donc d’avoir une possibilité d’entrer et de sortir au nord de Langeais, à hauteur de la D57 (le point rouge sur la carte ci-dessus). "Cet échangeur permettrait de désenclaver et de dynamiser nos communes rurales abandonnées" nous expliquaient-ils en mars dernier.

Ce projet qui avait été soutenu à une époque par la mairie de Langeais n'est aujourd'hui plus une priorité. Une erreur pour ces riverains qui pointent une infrastructure à la fois de proximité, mais aussi de service avec un gain de temps notamment pour les pompiers en direction des hôpitaux de l'agglomération tourangelle.

"Nous sommes désolés de voir nos territoires ruraux oubliés, enclavés entre le sud de Château La Vallière et le nord de Langeais" écrivent-ils encore aujourd'hui : "Cet équipement est vital pour nos territoires".

Un mouvement rejoint aujourd'hui par plus de mille signatures et qui commence à se faire entendre. Une rencontre est en effet prévue le 09 novembre prochain avec le président de la communauté de communes TOVAL, tandis que dans le même temps le collectif compte associer à sa démarche plusieurs acteurs économiques.

A noter également qu'une deuxième pétition émanant d'une association de Laageais réclame la même chose. (La pétition est disponible ici : https://www.change.org/p/urgent-il-faut-r%C3%A9aliser-de-nouveaux-acc%C3%A8s-%C3%A0-la-ville-de-langeais)